Bio détection canine

Un chien de recherche environnementale ou de conservation est un chien de détection qui se spécialise dans tout ce qui concerne la nature. Nous formons des chiens pour détecter les restes d’oiseaux et de chiroptères dans l’une de leurs phases de décomposition dans les parcs éoliens, les lignes électriques…

Nous possedons le brevet de technicien en environnment specialisé en ornithologie avec experience.

L’utilisation d’un chien de travail pour la conservation avec un technicien de l’environnement garantit des méthodes de recherche, de traçage et d’inspection beaucoup plus efficaces.

Decouvrez les projets que nous avons realises

BRITISH ECOLOGICAL SOCIETY

Factors affecting carcass detection at wind farms using dogs and human searchers

Abstract
1.The use of detection dogs to effectively monitor bird and bat fatalities at wind farms is becoming increasingly popular. All studies to date agree that dogs outperform human searchers at finding bird and bat carcasses around wind turbines; however, it remains unclear how characteristics of the carcass and environmental conditions during the search may inuence detection.

2.We investigate the effect of carcass size, vegetation characteristics and weather conditions on the probability of detecting a carcass, for both dogs and humans, using data from the monitoring program of a wind farm in Spain.

3.A generalized linear mixed model reveals a high performance of dogs (~80% detection rate), with no clear inuence of any of the variables analysed. Humans, on the contrary, were markedly affected by the size of the carcass and to some extent, by the vegetation structure. Humans performed poorly at detecting small carcasses (~20% detection rate), more so in closed vegetation.

4.Synthesis and applications. Our results provide evidence that dogs perform with high success rates at detecting bird and bat carcasses of different sizes under a wide range of environmental conditions. Humans, by contrast, were very poor at detecting all but the largest carcasses in open areas. We find the use of detection dogs at wind farms to be a robust and cost‐effective alternative to using human searchers, most notably, when the focus is on the monitoring of fatalities of small, rare or inconspicuous species in closed vegetation.

https://besjournals.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/1365-2664.13714

BIOCAN UTILITY

 

 

Prenant acte de son énorme potentiel et plasticité, Ideas mediobientales S.L. a commencé à développer en janvier 2012, dans le cadre des programmes de R & D+i de l’entreprise, le projet BIOCAN UTILITY pour l’entraînement et l’utilisation des chiens dans la gestion de l’impact des infrastructures sur la faune, et sa comparaison avec les humains. Ainsi, nous avons commencé à former nos chiens à la détection spécifique des cadavres d’oiseaux et des chiroptères associés aux interactions avec les aérogénérateurs. Pour se faire, les techniciens d’Ideas Ambiental S.L. ont basé la formation sur les directives de base du conditionnement opératoire, par lequel le comportement des chiens est récompensé (« renforcé ») avec l’intention de le répéter plus fréquemment à l’avenir.
En suivant cette ligne, on a commencé à former la détection des cadavres d’oiseaux et chiroptères dans de différents états de décomposition et d’environnements, de sorte qu’une fois « fixés » les odeurs, ils soient capables de les localiser et de les marquer à l’aide des schémas, établis et avec une faible marge d’erreur. Parallèlement, afin de déterminer dans quelle mesure les chiens sont plus efficaces que les chercheurs humains pour détecter les cadavres, des expériences de même nature ont été menées avec des techniciens spécialisés dans le suivi environnemental des infrastructures. Au total, 50 espèces appartenant à 30 familles taxonomiques différentes ont été détectées, allant de petits chiroptères et passeriformes à grands rapaces ou pics, jusqu’à 599 expériences de détection chez les chiens et 121 chez les humains. Après des mois de travail, nous avons terminé le projet en l’été 2013 avec la conviction que les chiens, en tant qu’outil de travail dans la localisation des cadavres associés aux infrastructures, n’ont aucune compétence face aux techniques conventionnelles. Les résultats obtenus dans le cadre du projet BIOCAN UTILITY ont confirmé le succès retentissant du meilleur ami de l’homme vis-à-vis des personnes, avec une efficacité moyenne de 78 % pour les premiers contre 21 % pour les chercheurs humains. Mais les différences ne s’arrêtent pas là. En ce qui concerne la taille des espèces, et contrairement à ce que l’on pouvait s’attendre à ce que les espèces plus volumineuses soient plus facilement détectables, les chiens n’ont montré aucun biais pour cette variable, en localisant les espèces quelle que soit leur taille. Ce n’est pas le cas des chercheurs humains, qui ont exprimé une nette tendance à détecter les grands cadavres au détriment des plus petits.
Les travaux menés dans le cadre du projet Biocan Utility ont mis en évidence plusieurs aspects essentiels pour la bonne évaluation et la gestion de la mortalité induite par les infrastructures. D’une part, ils démontrent que les chiens sont très aptes à évaluer correctement l’impact sur la mortalité qu’ils causent et mettent en évidence la faible capacité des humains sur ce terrain. Ils montrent également que les chercheurs canins sont peu ou pas influencés par les conditions du terrain ou les caractéristiques des cadavres, ce qui leur donne un avantage important par rapport aux techniques conventionnelles de recherche humaine. Ces aspects visent également à améliorer le rapport coût/bénéfice des chiens par rapport aux techniciens, ce qui pourrait, en fin de compte, améliorer la gestion environnementale des différents projets en réduisant les coûts de contrôle à moyen et long terme. Enfin, la question n’est pas moins de savoir si les suivis actuels évaluent correctement l’ampleur et les caractéristiques des impacts des infrastructures, compte tenu du faible succès des recherches effectuées par les humains. Actuellement, Ideas Ambiental S.L. continue à travailler avec BIOCAN UTILITY, en mettant à profit les connaissances acquises dans le cadre d’autres projets et en analysant les données afin de mieux évaluer l’impact de la structure de la végétation et des conditions météorologiques sur la capacité de recherche des chiens et des humains. Nous espérons pouvoir diffuser rapidement toutes ces informations et les mettre à la disposition de la communauté scientifique et du grand public. Et rappelez-vous, le chien est le meilleur ami de l’homme et aussi du consultant environnemental. Par Jon Dominguez (Ideas Medioambientales).

IDEAS MEDIOAMBIENTALES

 – Étude de détection d’oiseaux avec chien de recherche pour les lignes haute Tension « Abuela »  (Albacete, Espagne 2014).

– Surveillance de l’environnement avec chien de recherche  pour le parc éolien A25 Acciona. (Albacete, Espagne 2011-2015)

N’oubliez pas de selectionner l’icône de sous titres en français   

Contactez nous pour votre projet!

Nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes questions concernant nos services. Remplissez le formulaire et nous vous contacterons dès que possible. Merci de votre intérêt.